Latest Entries »

L’eau. L’eau amère. C’est le sujet de l’exposition BITTERES WASSER pour laquelle j’ai créé « Eau dich ».

Je suis allée danser cette performance à Berlin avec une autre danseuse de la cie Puls’Art, Karinne Grenier, et 2000 sacs en plastiques bleus que nous avons disposés en grosse pile, comme une grande vague vive et brillante au milieu de la galerie. L’atmosphère à la fois poétique, esthétique et chaude du plastique venait questionner de façon douce-amère notre rapport à la nature. Au début la danse est douce, puis elle étouffe, lutte… pour ensuite chercher un accord, à travers des boucles de mouvements qui évoquent un désir de ré-équilibre, l’équilibre dans le balancement, à l’écoute de l’eau qui est en nous pour prendre soin de celle qui est autour.

 

Voici une vidéo avec des extraits de la performance. Nous avons eu le plaisir d’être accompagnées en live par Klangforschung Wasser.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

INTERVIEW with Ron Shelton :

Congratulations Macha on the success of this project.  Do you feel your performance piece conveyed the urgency of our oceans to the audience?

Even before the dance performance, the installation of this big pile of bright blue plastic bags left no one indifferent. The installation vibrated intensely itself the clamor of intent. Then, performance focused spectators, captivated in poetic ambiguity. First, bodies dance with fluidity and soft flesh, then choking in the hot and sweet plastic, cushioning and yet toxic …

Breathing, choking, try breathing again … the viewer can feel organically our performance through a common breathless : that focuses on urgency.

Did they also have lectures with all the facts about the plight of our waters? 

The research and involvement of all the artists international group engaged in this issue is very rich and documented. There was of course lectures and other activities are planned throughout the exhibition, which lasts until September 25

Were you able to get a chance to view the other artists works in this performance?  How would you describe it?

The exhibition is designed to invite the viewer to feel the water, rather than analyzing it. The fact that they arrived by boat on the exhibition is a cleaver setting in abyss.

Then I could admire so bright, sweet, deeply sensitive Art work of Corinna Rosteck. Full of poetic reflections it changes the way you watch, the Corinna’s regard puts you softly into water, this is Art you can FEEL as an organic experience.

I discovered the Artistic work of Carol Paquet, which treats water with a set of black and white prints, at once fluid and strongly graphic. Some paints, as wave suspended in time, shows water is alive and watching us. I felt Carol Paquet wanted to link the awareness of water with ours.

Unfortunately I had not enough time to see in depth the others Art works (installation of plastic bags took us much longer than expected) but I was impressed by the video installations of Philpp Geist and the Anna Stahl Art which leads us to essentials and superimpose, in the eye or on the canvas, minimalist textures creating living landscapes.

Do you think this project shed the significant light on this issue and do you believe this is just the beginning of this important dialogue?

This project has definitely triggered a determination to pursue and intensify the adventure. As a ricochet, the event will take many rebounds, to proceed with the awareness raising through artistic and human encounters.

One of my concerns as stressed earlier was what are the plans for the 2000 blues bags used in this performance?  Will this piece begin an international tour?

The bags remained in the gallery because it is possible (I hope so!) we return to Berlin for exhibition closure in September. Anyway, the simplicity of the message in this performance makes us want to replay it in other places, to show it to other cultures too, and perhaps to use it as educational and fun with children ….Hopefully these bags will travel a lot !

Cette année « ce qui fait du bien à l’intérieur se voit à l’extérieur » au sein de mes cours de Modern-Jazz:)

Au delà de la technique, je m’applique à enseigner le PLAISIR LIBERATEUR DE LA DANSE et cette année les élèves sont complètement rentrées dans le jeu pour leur démo de fin d’année.

Avec puissance, humour, expression… elles interprètent ici toutes les chorégraphies apprises cette année, « re-mixées » sur du Velvet Underground. ENJOY !!

modern20velvet206_zpsitm6tvsu

 

 

modern20velvet204_zpsywz43tku

 

modern20velvet_zpsetloueh71

 

modern20velvet207_zpssq7hkcrb

 

 

 

modern20velvet209_zpsbwv6t9hn

 

 

Démo des élèves de Danse-Théâtre proposés par la cie Puls’Art avec Macha Mélanie

 

Voici la démo OPEN DOORS des élèves de Danse-Théâtre improvisant au cœur de ville de Montpellier.

La progression de cette vidéo est similaire à celle qui existe au sein du cours de Danse-Théâtre.
D’abord se mettre « en corps », explorer la Danse du dedans (profitant de m’être nourrie de Gaga l’été dernier auprès de son fondateur Ohad Naharin à Tel Aviv, j’ai transmis cette recherche toute l’année). Cette danse organique est perméable : Du dedans elle passe ensuite à travers. Les mouvements se versent d’un danseur à l’autre, l’espace est tissé de Danse.
Une fois cette connexion trouvée les danseurs s’amusent entre-eux dans un décors surréaliste issu de l’imaginaire, ils échangent leurs fantaisies mouvantes pour raconter des poésies-dansantes.
Enjoy !

 

 

 


 

 

 

 


 

 

 


 

 

En hommage au très inspirant David Bowie, la cie Puls’Art a participé à la soirée « STARDUST »,

en collaboration avec l’artiste Patrice Murciano,

dans la galerie du STUDIO 411 de Montpellier, le 5 février dernier.

 

 

Pour l’occasion, nous nous sommes plongées dans le noir, pour y faire jaillir la lumière, nous avons créé un nid de petites étoiles fragiles, vivant ce « Live Tribute » comme un rite pop-onirique et fantasmagorique.

 

 

Photos :  Suzon Bastide

 

 

Voici un extrait vidéo de notre performance, filmé avec brio (et son téléphone) par Emilie Dionisi :

 

 

 

 

Et quelques photos prises par le très talentueux Eric Blanc :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Happy Mødern Year

 

sequence2001-still002_zpssk3uyxdw

Bienvenue dans une nouvelle année dansante !

Pour fêter ça je vous invite à regarder 2 vidéo-danses issue des cours de Modern-Jazz/Contemporain.

La première montre des extraits d’un atelier chorégraphique de duos (et trios) où les élèves s’écoutent avec les doigts et glissent ensemble dans des improvisations « touchantes ».

 

 

Mødern Dance, la seconde vidéo, est une variation dansée sur Trentemøller, enjoy !

 

 

sequence2001-still004_zps8pm5ujg3

 

sequence2001-still003_zpsyoljhjhu

sequence2001-still005_zpsjlb2uddp

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 71 autres abonnés