Moon - Macha Mélanie - Mars 20

 

Les 12 et 13 Mars 2020, juste avant le Grand Confinement, j’ai créé MOON, une pièce de 15 minutes.

Un solo. Un huit clos.

D’habitude j’arrive avec un spectacle écrit, et l’éclairagiste Emilie Dionisi Croux crée les lumières en fonction. Ici j’ai fait l’inverse, j’ai créé à partir du cercle de projecteurs installé par Emilie. 

 

Au début il y a juste le projecteur du fond c’est lui qui m’éclaire comme un lever de Lune. Puis c’est tout le cadran que j’explore dans une gestuelle douce, sur de la musique ambiant que j’ai créé moi-même. Je visite cet espace circulaire en marchant à reculons. En m’éloignant du commencement tout en lui faisant face, tandis que les projecteurs s’allument un à un.

J’explore aussi le sol. Je danse un mouvement répétitif comme un mantra et l’éclairage des projecteurs me place au centre d’une étoile. Puis je me lève, la musique change. J’ai pris un morceau de Bahaus dont j’ai ralenti la lecture.

Je déstructure des pliés, avant de déstructurer le cercle, que j’explose en diagonale. Avant de tout reprendre depuis le début, en accéléré, quand la version de Bahaus revient en vitesse normale. A la fin je me met de dos, au dessus du tout premier projecteur. Jambes écartées, avant de disparaître dans le noir.

 

Avant cette résidence, j’avais juste griffonné sur un carnet : «Mon temps m’appartient».

 

 

Voici mon cadeau de confinement : la vidéo de Moon en entier, telle que cela a été créé sur le moment.

 

 

 

 

Voici un petit mot de la talentueuse éclairagiste :

« Au départ l’envie de collaborer à nouveau avec Macha et d’en profiter pour tester cette installation de projecteurs simplement en cercle au sol, qui me trottait en tête. Et puis, avec bien plus de fluidité qu’espérée, la rencontre entre la danseuse et la lumière s’est faite. Moon est née après 2 jours dans une cabane au fond d’un bois. Moon est née dans nos derniers jours de liberté. »

 

De belles photos prises par Céline Ka et un texte écrit par elle, juste en dessous :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Moon
C’était trois jours avant, avant le grand confinement, quelques jours précédents le printemps qui changeraient tout dorénavant .
C’était le jour d’avant…
Tout était si normal, si calme et la lumière du jour était parfaite. Malgré les apparences, l’urgence qui se présentait ne nous empêcherait pas de créer, le spectacle continue Messieurs Dames et pour que vous y soyez vous aussi, malgré tout, il fallait persister à danser, à éclairer, à capturer ses instants si précieux .
Dans ce petit théâtre du Domaine d’Ô toutes les 3 motivées, bien vivantes dans ce magnifique clair obscur créé par Emilie, un cercle au sol, formé par les jolis projecteurs vintages qu’elle a apporté pour cette occasion. Ce cercle du temps comme un cadran…Solaire… Lunaire…
Macha s’y déplace, lumineuse, comme dans une danse sacrée sur notre astre adoré, celui si bien connu des femmes, des océans et des marées.
Comme un cycle, un cercle formé, une boucle bouclée, un temps hors du temps. »

Céline ka – Mars 2020