Comme elle vient de naître,  j'ai posté sur la page Face Book de la cie Puls'Art la variation que mes élèves apprendront à danser cet automne.
En leur précisant qu'elle était filmée de dos, comme si ils étaient derrière moi en cours, et qu'elle se nourrirait au fur et à mesure qu'elle sera dansée, nuancée, apprivoisée.
Car la danse est vivante et elle s'enrichit aussi des corps à travers elle passe. Une histoire de vases communicants.
Voici ce que deux élèves ont écrit comme commentaires  en partageant la vidéo :

« Macha Mélanie en mode création , nouvelle variation . La naissance d une oeuvre chorégraphique , en toute intimité … Avant le grand saut … vers ce que ces élèves , si précieux , en feront de meilleur . Maitrise et abandon … En un savant mélange , distilleront en nous , une belle abondance …  »

Céline Ka

« Le mouvement existe déjà, il suffit juste de l’attraper. Respirer avec lui. Une fois sur le fil, le corps glisse sur l’air. Il déplace les particules invisibles, les repoussent, jouent avec elles. Il trace des courbes et créé des ondes qui se propagent. Il incarne alors la danse. »

Florence Panis