De septembre à juin, une fois par semaine, les élèves qui viennent à mon cours de danse se laissent entraîner vers mon univers chorégraphique organique et polymorphe…

Je leur donne des cours de modern jazz et des ateliers de danse contemporaine. Faut-il à ce point diviser la danse et la ranger dans des tiroirs? …je leur donne de la Danse, un point c’est tout.

Car dans le modern jazz il y a de la danse africaine, de la danse classique, de la danse moderne, indienne… Et que dire de ce mot : Danse contemporaine ???

Un tiroir aussi immense ne peut pas raisonnablement entrer dans un seul mot…

Disons que je révèle à mes élèves le pouvoir de leur bestiole intérieure mouvante, pour les y aider je leur invente des tas de chemins…

Et la façon si intime dont elles l’explorent m’inspire de nouvelles perspectives.
Donnant, donnant.

Je suis vraiment contente car cette année j’ai pu les faire danser dans un petit théâtre à Montpellier (la Vista).

J’ai articulé les chorégraphies qu’elles ont apprises dans l’année avec des moments d’improvisations issues d’ateliers.

Voici donc « Démographie »#1 et#2 (le #2 est plus « puissant » je crois, alors je le met en premier…mais vous avez la liberté de regarder cette pièce

dans l’ordre qui vous plaît
– tiens ! c’est ce que j’ai demandé a mes élèves : danser des morceaux de chorégraphies dans le « désordre »-.

Bon voyage !!